" La guerre est un jeu cruel qui ne se paie qu'avec le sang."
- Citation de Adrich Servietski

L'histoire de Adrich Servietski

Cela faisait maintenant une heure que Servietski attendait sur le banc. Le couloir qui lui servait de salle d'attente n'était éclairé que par une vielle lampe qui grésillait a chaque passage trop proche des énormes bombardiers Halifax de la R.A.F.
Le couloir menait a une porte d'où l'on pouvais percevoir une faible lueur, surement venant d'une lampe de bureau. Un panneau était accroché sur la poignée, on pouvais y lire "No Entry"
Servietski n'avais fait que son boulot. Faut dire que les huit derniers mois passés aux cotés de la resistance polonaise n'avaient pas étés de tout repos. Sabotages de lignes de chemin de fer, destruction d' entrepôts, exfiltrations d'agents et de civils polonais vers Londres, et bien sur assassinats de tout types envers des SS ou de hauts gradés allemands.Mais une nuit d' avril 1940 avait tout changé.
"Hubal" tel était son surnom pour ses camarades, avait été un des premiers a résister en Pologne contre les allemands. Henryk Zograński était connu pour ses hautes qualités en guérilla et ses dernies exploits avaient fait parler de lui. La TAP (armée secrète polonaise) et le SIS anglais commencèrent a soutenir son mouvement et c'est la raison pour laquelle Servietski se retrouva en Pologne, a peine un an après avoir quitté son pays et sa famille.
Les mois suivants, la violence et la cruauté de la résistance polonaise obligea les allemands a réagir et envoyer des troupes d'élites pour reprendre le dessus. Ce n'etait q'une question de semaines pour que les huit mille SS appuyés par une division Panzer débusquent et massacrent les deux cent résistants.
La nuit du 18 avril fut la dernière nuit de Hubal, il respira pour une dernière fois l'herbe verte et la terre de son pays, celui qu'il aimait tant, avant que le sang ne vienne lui remplir les narines et commencer a l' étouffer.
Allongé au milieu du jardin a l'arrière de cette maison de campagne, les allemands les avaient débusqués en pleine nuit et il s'etait fait abattre a bout portant alors qu'il courait en direction du fleuve bordant le jardin pour s'y jeter et s'enfuir
Les services secrets a Londres, qui avaient eux aussi soutenu Hubal en coopération avec la TAP, avaient rappelé Servietski juste a temps, leur ressource était bien trop précieuse pour finir en martyr de la résistance polonaise.
Sauf que cette ressource n'etait pas un agent de la couronne mais un ancien membre de la pègre de Varsovie.
Servietski avais continué ses magouilles jusqu'au dernier moment, mais quand les bombardement allemands commencèrent sur la ville, il fila droit a l'ouest dans sa Fiat Polski 508 noire. Beaucoup de ses amis de la pègre avaient essayé de le convaincre de rester, disant que le marché noir allait les rendre riches, mais l' instinct de survie du jeune bandit avait consumé son appétit pour l'argent et le crime, il fallait fuir, et vite.
Arrivé en France, il repris contact avec ses anciens amis de la pègre Marsellaise car il avais vécu quelques années la bas, d'où sa connaissance de la langue. Apres avoir revendu sa voiture il s'enfuit vers Londres et rejoins la déjà large communauté de réfugiés polonais installés sur place.
Il ne fallut pas longtemps avant que le SIS ne se mette en contact avec Servietski car ils voulaient a tout pris bénéficier de ses contacts, lui ne mis pas longtemps a accepter l'offre car il voulais tuer de l' allemand, et pour la première fois de sa vie, il le ferais gratuitement.
Mais sa mission s'etait achevée avec la mort de Hubal et il se retrouvais maintenant dans ce couloir de merde a attendre un rendez vous avec encore un espion anglais dont il ne connaitra pas le nom, pourtant ce rosbeef avait le pouvoir de l'envoyer ou il voulait quand il voulait, et d' habitude Servietski n'avais que la mort comme partenaire.
La porte s' ouvrit et un petit homme d'une cinquantaine d' annees avec des lunettes rondes et un costume qui devais dater de l avant premiére guerre surgit de l obscurité.
" Entrez et asseyez vous"
Le petit bureau etait semblable a ce qu'on pouvais attendre de cette base secréte du SIS, poussiéreuse, obscure mais intimidante a la fois.
"Nous avons une nouvelle mission pour vous, je suis sur que vous allez adorer"
"Si il ya des femmes et de la vodka oui c'est possible que je sois intéressé "
"Non Servietski, cette fois ci les femmes portent bottes et casques et pour la Vodka faudra se contenter de Scotch, comme les hommes font, pas cette Vodka de mauviette"
"Que voulez vous"
"On a un regiment de bras cassés qui vous irait trés bien, rempli de trou du culs comme vous mais si vous vous sortez les doigts du fion, vous pouvez devenir un régiment d'elite et on veut que vous le rejoignez."
"Ecoutez, tant que les mecs tirent droit ça me va, jveux juste sortir de ce putain de batiment choper une arme et aller me battre, "
"Bienvenue dans la 501éme"

Décoration(s) militaire(s) du Mjr. Adrich Servietski

Veteran Order

Military Cross

Legion of Merit

Good Conduct Medal

Commendation Medal

Diplôme(s) militaire(s) du Mjr. Adrich Servietski

Bleusaille

Squad Leader


Competences de Adrich Servietski

Leader
Infanterie
Logistique
Blindé