"Qu'importe le flacon pourvu qu'on ai la cuite"
- Citation du 1Lt. Théo Bushwicks

L'histoire du 1Lt. Théo Bushwicks

Né en 1916 à Huntington, Virginie-Occidentale d'une union de fervents catholiques, le jeune Bushwicks passa son enfance entre les messes, l'enseignement élémentaire et les jupons de sa mère. Comme de nombreux petits garçons à l'époque, il perdit son père en 1918, ce dernier figurant parmi les victimes de l'Offensive Meuse-Argonne.
Ne l'ayant jamais vraiment connu et à cause de l'alcoolisme de sa mère hérité d'un deuil ayant mal tourné, Bushwicks ressentit à quatorze ans un profond manque affectif qu'il compensa en passant son temps libre à chercher tout document, toute photo ou tout dossier retraçant la carrière militaire de son paternel, qu'il ne tarda pas à ériger en allégorie du Devoir et parangon d'héroïsme tout en développant une profonde haine envers l'Allemagne et son peuple.

Son adolescence fut empreinte de bagarres, d'école buissonnière et de problèmes en tout genre qui l'amena à progressivement figurer parmi les habitués du poste de police. C'est à la mort de sa mère d'un cancer de l'estomac en 1932 que la petite frappe versa définitivement dans la marginalité, noyant régulièrement son malheur dans le poison qui avait eu pourtant raison de sa mère et, à force de mauvaises relations, Bushwicks trempa peu-à-peu dans la criminalité.

Après un court séjour en prison, Théo récidiva et tombait une fois encore dans les filets de la justice après une tentative de braquage ayant mal tourné. Le juge local, l'ayant connu depuis son enfance, ayant été témoin des malheurs s'étant abattus sur sa famille et las de le voir régulièrement dans les registres de ses services, lui proposa le marché suivant : L'US Army ou la prison. Ne voulant pas finir à l'ombre pour un si long séjour, c'est tout naturellement que Bushwicks opta pour le premier choix.

Après des classes laborieuses jalonnées de brimades, bagarres et quelques passages au trou, il fut pourtant affecté après quelques graissages de pattes d'un bienfaiteur qui lui était inconnu à la 101ème division d'infanterie, constituant à l'époque une des divisions de la Garde Nationale. C'est dans les vapeurs d'alcool une nuit de permission qu'il eut un déclic. Que penserait son père en le voyant aujourd'hui ? Ferait-il sa fierté si il se rendait compte que son fils était tout juste bon à récurer les toilettes du régiment entre deux séjours au trou ? C'en était assez. Son sang ne fit qu'un tour et il se jura de tirer un trait sur ce comportement indigne. Il allait marcher sur les traces de son père, et quand il le reverrai après sa mort, il se tiendra devant lui non pas le regard baissé, mais en homme, le buste gonflé et fier d'avoir été droit dans ses bottes.

Après ce moment-clé, ses supérieurs ne le reconnurent plus. Passé en l'espace de quelques semaines de moins-que-rien à soldat modèle, Bushwicks bénéficia de la nouvelle bienveillance des gradés à son égard et ne tarda pas à gravir les échelons.

Quand les vents vicieux de la guerre commencèrent à souffler sur le Nouveau Monde, l'Oncle Sam décida d'accélérer la cadence. En 1942, Bushwicks débarqua en Afrique et fut gravement blessé lors d'un assaut de la Luftwaffe sur ses positions. Après quelques mois de convalescence, il apprit que le 101ème d'infanterie sera dès à présent une division aéroportée. Après avoir lourdement fait comprendre à ses supérieurs qu'il était maintenant parfaitement rétabli, Bushwicks obtient leur aval et fut parmi les premiers à se reconvertir en passant le brevet de parachutiste. Il fut ensuite versé en 1943 dans le nouvellement créé 501ème régiment d'infanterie et fut convoyé avec ses nouveaux collègues en Grande Bretagne.

Maintenant qu'il touchait pour la première fois du pied les contrées européennes, nul doute que l'avenir lui réserverait quelques surprises. Quant à savoir si il allait pouvoir un jour rentrer au pays en un seul morceau... Seul le temps pourra le dire.

Décoration(s) militaire(s)

Combat Infantryman Badge

Distinguished Rifleman Medal

Achievement Médal

Veteran Order

Purple Heart

Meritorious Unit Commendation

Legion of Merit

Good Conduct Medal

Bronze Star

Commendation Medal

Diplôme(s) militaire(s)

Bleusaille

Commandant

Squad Leader

Médic

Radio

MG

Sniper

Sapper

Grenadier

Logistique

Mortier Léger

Blindé


474 JOUR(S) DANS LA 501E
37 MATCH(S) FAIT(S)
10 MÉDAILLE(S)
12 DIPLÔME(S)

Competences du 1Lt. Théo Bushwicks

Leader
Infanterie
Logistique
Blindé