"Il n'y pas de courage sans peur."
- Citation du 1Lt. Oscar Mousseux

L'histoire du 1Lt. Oscar Mousseux

Je m'appellle Oscar Mousseux. Aujourd'hui , je vois le combat pour la première fois depuis quatre ans.

J'étais bien insouciant en ce printemps là . Nous vivions dans le petit village de Ethe , logé dans la région des frontières belges , luxembourgeoises et françaises.
Cette région dont personne ne se souciait , qui portait encore le souvenir de la dernière invasion des boches. Celle-ci avait coûté la vie à mon grand-père , aligné et fusillé comme beaucoup d'autres hommes du village.
Ce fut donc tout naturellement que la panique s'empara tout le monde lors de l'annonce de l'entrée en guerre de la Belgique. Ce n'était qu'une question de temps avant que les Allemands arrivent et recommencent les pillages.
L'annonce passait que les hommes de 18 à 40 ans étaient appelés sur le front.J'était le seul de mes frères à avoir fait mon service militaire et mon père était trop vieux désormais.Je devais donc les abandonner.
Tout le monde s'affairait à prendre le nécessaire et à fuir vers la France , de peur de subir à nouveau la barbarie allemande. J'accompagnai ma fammille jusqu'à la frontière , puis me mis en route pour rejoindre mon unité. Les combats furent terribles , mais nous ne parvenions pas à ralentir l'enemi , même avec l'aide des Alliés. Repli après repli , les anglais nous abandonnèrent pour réembarquer à Dunkerque. Le Roi remis la rédition : c'était terminé pour nous. Cependant , le gouvernement , lui , faisait opposition et partait en exil , pour continuer le combat. Il était hors de question pour moi de vivre sous l'occupation. Moi et d'autres embarquâmes dans un patrouilleur belge qui faisait cap vers l'Angletterre , dernier refuge pour les Alliés.
Après quelque mois de vie dans ce pays bombardé , et quelque fraternisation avec les locaux , je pris la décision de m'engager chez les parachutistes. Je n'éprouvais aucun désir de combattre au congo , et cela pouvait possiblement me mettre au devant d'une future libération de ma patrie. L'entraînement fut long et rigoureux. L'attente? Pire. Je n'eu pas la chance de sauter en Normandie , et cela faisait des années que je n'avais vu d'autres paysages que celui de l'Angleterre.

Ce mois de Septembre , la chance me sourit : j'était appelé à intégrer un autre régiment : la 501e. Tant de visages inconnus ,de personnes aux origines et expériences diverses me dévisageaient puis perdaient vite leur intérêt pour moi. Sans doute avaient-ils vu beaucoup de nouveaux mourir au combat. Mais le combat n'était pas nouveau pour moi , et j'allais devoir le leur prouver.

Aujourd'hui , nous voilà alignés dans un C-47 , en route vers ma première opération aéroportée. J'ai la peur au ventre , je repense à ma famille. Je regarde mes camarades : même avec leur expérience, je peux voir dans leur regard qu'ils appréendent aussi cettte mission. Mais la peur est un bon signe : ce n'est que dans celle-ci qu'un homme peut trouver le courage. Ma section s'apprête , nous sommes proches de la zone de largage. Je fais mes dernières vérifications , les mains tremblantes. La lumière passe du rouge au vert : le moment est venu. Nous sautons les uns après les autres , et je me laisse avaler par les grandes étendues de plaines hollandaises. Chaque combat sera peut-être mon dernier , mais au moins ils me donnent à chaque fois plus d'espoir de revoir ma famille.

Décoration(s) militaire(s)

Distinguished Mortar Medal

Achievement Médal

Veteran Order

Meritorious Unit Commendation

Legion of Merit

Good Conduct Medal

Diplôme(s) militaire(s)

Bleusaille

Squad Leader

Médic

MG

Logistique

Blindé


454 JOUR(S) DANS LA 501E
23 MATCH(S) FAIT(S)
6 MÉDAILLE(S)
6 DIPLÔME(S)

Competences du 1Lt. Oscar Mousseux

Leader
Infanterie
Logistique
Blindé