"Que l'acier rugisse !"
- Citation du Cpl. Aodhan McSkellig

L'histoire du Cpl. Aodhan McSkellig

Aodhan est un pur sang nordique, descendant direct d'un grand clan qui régnait il y a bien longtemps sur des îles au nord de l'Ecosse. En voyant son père revenir balafré du front de la première guerre mondiale, Aodhan a regardé les épées familiales accrochées au mur et a pris conscience que la guerre est éternelle, horrible mais aussi sacrée pour sa famille. Quelques années plus tard les journaux relayaient l'ascension du nazisme, la construction de la ligne Maginot, et la tension ambiante qui s'installait peu à peu. Un jour son sang ne fit qu'un tour : ce sera bientôt à son tour de poursuivre l'honneur de la famille, de faire face à la mort.

Aodhan pris alors un bagage, quelques affaires et ses 80 kilos de musculature nordique, et, après s'être rasé sa très chère longue barbe drue, pris le chemin de l'armée.
N'étant pas spécialement patriote des anglais, "les sudrons" comme son père les appelle, il fut réticent à s'engager pour son pays. Les choix étaient alors limités. La légion étrangère française ? Ses ancêtres n'aurait pas apprécié. Les autres pays quant à eux sont trop loins et leur futur alignement dans les possibles guerres à venir restent incertain, au vu des évènements de la première guerre.

Restait l'Amérique, pays-providence. Ce choix s'est confirmé quand au moment d'annoncer cela à son père, ce dernier lui appris l'existence de grand-oncles d'Irlande qui partirent là-bas il y a quelques décennies pour chercher de l'or, des terres, ou simplement une autre vie. Les quelques ragots parvenus jusqu'en Grande Bretagne racontent même que certains cousins éloignés ont combattu pour la guerre de sécession.
Ce fut alors décidé, en cette fin d'été 1934, notre écossais à l'approche de ses 30 ans partira à la ville pour prendre le premier train pour le sud du pays, pour y prendre un navire pour New-York. Après des adieux honorables, il n'était pas triste de partir, ni heureux non plus ; impassible. Et puis sa barbe "aura repoussé d'ici là" se disait-il.

Plus tard, il aura des fusils, des mitrailleuses ou des puissants canon de char entre les mains, mais c'est sa détermination et son cœur de pierre qui resteront ses armes les plus puissantes.

Décoration(s) militaire(s)

Aodhan McSkellig n'a pas reçu de distinction militaire.

Diplôme(s) militaire(s)

Bleusaille

Anti Tank

Blindé

SL Blindé

Ecole Militaire


152 JOUR(S) DANS LA 501E
15 MATCH(S) FAIT(S)
5 DIPLÔME(S)

Competences du Cpl. Aodhan McSkellig

Leader
Infanterie
Logistique
Blindé