"L'esprit ne meurt jamais."
- Citation du Cpl. Nikolas Stevenson

L'histoire du Cpl. Nikolas Stevenson

Journal personnel de Nikolas Lyon Stevenson, France, 1944.

Je suis né à Glasgow, Ecosse, hiver 1922. Ca va bientôt me faire 22 piges, maintenant qu'on approche les neiges de 44. J'ai pas trop envie d'en parler. Famille riche, père médecin. J'étais pas bon sur les bancs, pour faire court. Et puis j'ai dû m'enrôler à 18 ans. Réserve, puis dans le 2e Royal Artillery Corps anglais. Ces foutus allemands ont bien failli m'avoir à Dunkerque, quand on était tous parqués sur cette putain de plage avec les français qui se battaient bec et ongles pour défendre le peu qu'il restait de leur pays. Ils sont courageux, ces types. Me rappelle d'un, pipe en bouche, qui me disait de dégager de la jetée pendant qu'il ripostait avec son MAS 36 tout mouillé. Bref. J'ai dû quitté l'armée pour blessure de guerre, touché au flanc quand mon destroyer a coulé pendant la retraite de Dunkerque. J'ai rejoint mes parents, à New York, qui avaient fui les îles britanniques par peur d'une invasion allemande. Faut dire que la défaite française en a fait avaler sa chique à plus d'un. Mais j'ai attrapé un truc, en France. Et j'ai entendu que l'Aéroportée, plus précisément le 501e régiment, pouvait me permettre de ressentir à nouveau cette sensation. Ce besoin. Cette adrénaline. J'en ai besoin, je le sais et le sens.

Au diable mon père et mon pseudo parcours tout tracé dans la médecine.

Décoration(s) militaire(s)

Nikolas Stevenson n'a pas reçu de distinction militaire.

Diplôme(s) militaire(s)

Bleusaille

Logistique

Mortier Léger

Ecole Militaire


120 JOUR(S) DANS LA 501E
4 MATCH(S) FAIT(S)
4 DIPLÔME(S)

Competences du Cpl. Nikolas Stevenson

Leader
Infanterie
Logistique
Blindé